Bandits Axurits

Bandits Axurits vous propose de suivre pas à pas les aventures de Victor Lazar dans la bande dessinée du même nom!

La poésie selon David

Assise sur la pointe effilée d’une étoile
Perchée dans le long ciel tendu comme une toile
Et penchant par-dessus bord ses grands cils humides
L’aurore acidulée se cambre dans le vide.

Le fond vert des iris brillant de pomme opales
Darde d’airain naissant la chaleur qui s’étale
Creuse le ventre nu de la mer enivrée
Pointent ces premières courbes bleues délivrées.

Déliant la lèvre du bas, mue lentement
L’aurore ouvre en cœur sa bouche éperdument
L’air suave se répand en portée de soupirs
Glissant dans le col des lys d’eau qu’on ouït frémir.

La rondeur des poires, le sang des clémentines
La chair intense des ananas qui patine
En profondeur sur la papille effervescente
Du pétillant citron la boucle évanescente…

Auprès ce corps gourmand, paumes et doigts tendus
Le badaud immergé retire suspendue
En bout d’épaule écrue la légère nuisette
Peau à peau jour et nuit s’effleurent dans leurs zestes.
David ALBERT

Poème paru en janvier 2 015 dans la revue poétique Le journal à Sajat, numéro 100.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2020 Bandits Axurits

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :